samedi 6 septembre 2014

Divergente Tome 1

Titre : Divergente Tome 1
Auteur : Veronica Roth
Genre : Dystopie
Pages : 436

Dans le Chicago dystopique de Béatrice, la société est divisée en cinq factions, chacune dédiée à la culture d'une vertu : les Sincères, les Altruistes, les Audacieux, les Fraternels, et les Erudits. Sur un jour désigné de chaque année, tous les adolescents âgés de seize ans doivent choisir la faction à laquelle ils consacreront le reste de leur vie. Pour Béatrice, la décision est entre rester avec sa famille et être qui elle est, les deux sont incompatibles. Alors, elle fait un choix qui surprend tout le monde, y compris elle-même.
Mais Tris a aussi un secret, celui qu'elle a caché à tout le monde parce qu'elle a été averti qu'il peut signifier la mort. Et comme elle découvre un conflit croissant qui menace de percer cette société en apparence parfaite, elle apprend aussi que son secret pourrait l'aider à sauver ceux qu'elle aime. . . ou pourrait la détruire.

Mon avis : 
Je suis partie avec un à priori sur ce roman; c'est-à-dire que je pensais qu'il s'agissait d'une pâle copie de Hunger Games. 
Alors oui, il y a une certaine ressemblance entre les deux séries car elles ont toutes les deux le même genre littéraire. 

Dans ce roman, nous suivons Béatrice (dite Tris) une jeune fille de seize ans qui après avoir passé des tests, apprend qu'elle est une divergente. 
A cause de cela, elle doute sur son choix : doit elle rester chez elle ou doit elle changer de factions. 
Là est le point de départ de l'histoire. 

Les deux personnages principaux sont Tris et Quatre. 
Tris est donc une jeune fille, elle est vulnérable du fait qu'elle est divergente car il s'agit d'un état que tout le monde veut supprimer. En effet, les divergents ne sont pas malléables tel que les personnes politique souhaiteraient. Ce trait de personnalité rend d'autant plus l'adolescente attachante. 
Cependant, j'ai trouvé qu'au début du roman, Tris était naïve, et cela peut être agaçant. Sa naïveté porté principalement sur les personnes qui l'entourent car elle croit tout sans creuser l'information. Mais plus le temps passe, plus elle prend de la force de caractère et dès lors on aime la suivre. 
Quatre, lui, a deux ans de plus que Tris, et c'est le personnage principal. Au début, il peut paraître froid mais au fil des pages on s'attache à lui et les révélations sur sa personne nous le rapproche. 

Ce roman est le premier d'une trilogie, et cela a été une bonne découverte. 
On ne s'ennuie pas dans sa lecture du fait des nombreuses péripéties qui s’enchaînent assez rapidement. 

Ma note : 
15/20