dimanche 1 juin 2014

Kaleb Tome 1

Titre : Kaleb Tome 1 
Auteur : Myra Eljundir
Genre : Fantastique et jeunesse
Pages : 442

C’est si bon d’être mauvais…

SAISON 1.
À 19 ans, Kaleb Helgusson se découvre empathe : il se connecte à vos émotions pour vous manipuler. Il vous connaît mieux que vous-mêmes. Et cela le rend irrésistible. Terriblement dangereux. Parce qu’on ne peut s’empêcher de l’aimer. À la folie. À la mort.
Sachez que ce qu’il vous fera, il n’en sera pas désolé. Ce don qu’il tient d’une lignée islandaise millénaire le grise. Même traqué comme une bête, il en veut toujours plus. Jusqu’au jour ou sa propre puissance le dépasse et ou tout bascule… Mais que peut-on contre le volcan qui vient de se réveiller?

Mon avis : 
Que dire de ce roman mis à part qu'il est bizarre mais dans le bon sens. En effet, il casse les code du Young Adulte que l'on connait. Le style d'écriture (ou plutôt de traduction) est assez simple, comme tout livre jeunesse ou pour ados. L'histoire est très addictive, car une fois plongé dans les aventures de notre jeune héros Kaleb, on ne peut plus s'en sortir. 

En parlant de Kaleb, ce dernier est un beau jeune homme,qui est plutôt mystérieux dans son style. Il est à la recherche de ses racines familiales du côté de sa mère, qui est morte en lui donnant la vie. Donc on comprend que notre jeune héros vit avec son père et les personnages n'ont pas eu une vie de tout repos, car ils ont dus déménager tous les deux ans. 
Mais revenons à Kaleb, pourquoi est-il le héros de ce roman? Eh bien, car il possède un don impressionnant, celui d'empathie. Eh oui, Kaleb est un empathe, donc il peut manipuler les émotions de tous. Ce don qu'il possède va évolué au fil du temps pour prendre plus d'ampleur, ce qui va produire une traque insensée envers le jeune homme. 

Oui car nous avons un clan, ou plutôt une organisation secrète qui traque les personnes comme Kaleb, car ce dernier n'est pas seul à posséder des pouvoirs. Donc cette société est chargée de traquée tous ces enfants ou adultes regroupés sous le terme d'enfants du Volcan. 
De plus, c'est grâce à cette société que l'on en apprend plus sur le pourquoi de cette traque et sur les autres enfants du Volcan. 

J'ai adoré ce roman, qui plus est, est le premier tome d'une trilogie, car l'histoire ne connait pas de temps mort et l'intrigue est très prenante. De plus, on ne sait pas qui sont les gentils et qui sont les méchants dans l'histoire car chacun possède les deux côtés en soi. 
Il me tarde de lire le second tome, et de voir encore l'évolution de notre cher Kaleb.

Ma note :
18/20