mercredi 7 mai 2014

Nos étoiles contraires

Titre : Nos étoiles contraires
Auteurs : John Green
Genre : Jeunesse, romance
Pages : 331

Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu'elle s'y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d'autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l'attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie

Mon avis : 
On suit les quelques mois de vie d'Hazel et Augustus. Hazel est gravement malade, elle est atteinte d'un cancer aux poumons. Elle est donc condamné et pour se changer les idées, mais aussi selon la volonté de ses parents, elle va à des réunions du type Malades Anonymes.
Lors d'une réunion, elle rencontre Augustus, jeune garçon en rémission. Une amitié commence entre les deux jeunes adolescents, mais qui sent les prémices d'une histoire d'amour.
Malheureusement, un incident va perturber cette idylle.

Cette histoire est belle, mais pour moi ce n'a pas été un coup de coeur.
Ce roman montre la maladie sous un nouveau jour, dans un esprit d'espérance. On peut voir une Hazel qui, malgré des inquiétudes pour les autres, ne veut pas se lâcher totalement, surtout sentimentalement.
Alors qu'Augustus, est un beau jeune homme, qui est joyeux et souhaite protéger ses proches. En effet ce dernier est en rémission mais peut être pas pour longtemps.
J'ai trouvé que ce qu'il arrive à certains personnages est horrible, et qu'ils ne méritent en aucun cas ce qu'il leur arrive.
Je pense que ce qui m'a bloqué dans ma lecture, c'est le fait qu'il s'agisse d'un livre qui parle quasiment exclusivement de la maladie, et que ça me rappel ce qui me touche moi-même (je suis atteinte d'une maladie chronique).

Malgré que ce ne soit pas un coup de coeur, c'est une belle histoire, qui se lit très rapidement et qui touche tout de même. La traduction française est bien menée et je pense que les émotions de l'auteur sont bien retransmises.

Ma note :
14/20